Qu’est-ce que la promotion de la santé?

Depuis la nuit des temps, la santé a toujours été l’une des valeurs les plus importantes pour lesquelles les gens se sont battus. Malgré le temps qui passe, rien n’a changé à cet égard. La santé est la base pour atteindre les objectifs de vie, les objectifs, les désirs et les ambitions. Elle est également considérée comme l’une des ressources sociales et économiques de base, car seule une société saine peut se développer, créer et atteindre le plus haut niveau de qualité de vie.

Tout au long de l’histoire, la santé a été définie de plusieurs façons. L’une des plus populaires est la définition de l’OMS de 1948, qui définit la santé comme « un état de bien-être physique, mental et social complet, et pas simplement l’absence de maladie ou d’affection ». En 1986, Ottawa a adopté la dernière définition de la santé, qui dit que « la santé est une ressource, un potentiel individuel et social, une des ressources naturelles d’un pays qui déterminent le développement social, économique et individuel ».

promotion-de-la-sante-3

Elle est favorisée ou compromise par des facteurs et comportements politiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux, biologiques et enfin par le mode de vie ». Cette définition souligne clairement que la formation des facteurs influençant la santé humaine (à la fois positivement et négativement) dépend largement de la personne elle-même. Le mode de vie et les comportements de santé qu’il choisit affecteront considérablement sa condition biopsychosociale et sa qualité de vie.

La condition de base et nécessaire pour que les gens adoptent des comportements favorables à la santé et se résignent à adopter des comportements nocifs est de leur fournir des connaissances sur la santé et ses déterminants. De plus, la condition de réussite dans le domaine des activités de promotion de la santé est de façonner la responsabilité, la motivation et une attitude positive des bénéficiaires envers les initiatives pro-santé.

Dans un environnement de jeu et d’apprentissage

De loin, les meilleurs résultats sont obtenus par les activités de promotion de la santé qui commencent dès l’enfance et s’adressent aux parents, aux soignants et aux enfants. Ils peuvent être entrepris dans la famille, dans un environnement de jeu et d’apprentissage, ainsi que dans des établissements médicaux, dont les employés ont la possibilité d’avoir un impact énorme sur l’élaboration d’un mode de vie sain pour leurs patients. L’éducation à la santé ainsi que la planification et la mise en œuvre de diverses actions préventives sont les formes fondamentales de la promotion de la santé.

Les facteurs influençant (conditionnant) la santé ont été regroupés en plusieurs domaines les plus importants, notamment :

  • Un mode de vie, qui est une manière d’être résultant de l’interaction d’une personne et des conditions dans lesquelles elle vit, et de comportements individuels déterminés par des facteurs socioculturels et des traits de caractère personnels. La santé dépend du mode de vie d’une personne, qui peut contrôler (modifier) ​​(modifier) ​​et réguler son impact sur la santé chez un plus petit (par exemple un enfant) ou un plus grand (choix conscients d’un adulte).
  • Environnement – est la somme des conditions externes affectant une personne. La santé dépend de l’influence de l’environnement qui est au-delà de l’influence humaine ou est très limitée.
  • Biologie humaine (hérédité) – toutes les caractéristiques liées à la biologie du corps humain, y compris ses caractéristiques génétiques (sexe, sensibilité à diverses maladies). La santé dépend de la biologie humaine, sur laquelle il n’a aucune influence.
    Organisation des soins médicaux – la disponibilité, la qualité, l’organisation, le type et les ressources des soins médicaux déterminent la santé. L’influence de l’individu sur l’organisation des soins médicaux est limitée.

promotion-de-la-sante-2Les indicateurs de santé évoluent à mesure que le niveau de vie s’améliore, que les conditions socio-économiques de la population mondiale s’améliorent. L’espérance de vie augmente et sa qualité est améliorée, le développement de la promotion, de la prophylaxie sanitaire (vaccinations, examens prophylactiques, amélioration de l’hygiène de vie) est propice au dépistage et au diagnostic précoces des maladies, ce qui se traduit par une réduction de la mortalité globale et liée à la maladie. Les activités des institutions publiques dans le domaine des soins de santé ont défini des objectifs de santé qu’elles s’efforcent d’atteindre en introduisant, par exemple, des réglementations légales (interdiction de fumer dans les lieux publics), en menant des programmes de prévention, des campagnes en faveur de la santé, l’éducation scolaire, etc. Ces activités augmentent la prise de conscience et l’intérêt des personnes pour leur propre santé et la nécessité d’en prendre soin, ce qui améliore la santé globale de la population.