Le Brainstorming | Hubsante – Promotion de la santé en Nord Pas de Calais

0

Littéralement traduite en “tempête de cerveau” ou “remue-méninges”, cette méthode collective invite les membres d’un groupe à exprimer leurs idées, connaissances et représentations sur un sujet précis. 

OBJECTIFS : 

  • Stimuler et développer la créativité
  • Produire un maximum d’idées en un temps relativement court
  • Explorer le potentiel intuitif, associatif et conceptuel d’un groupe
  • Repérer les obstacles à la créativité, les habitudes, les contraintes, les conceptions, les représentations
  • Analyser la perception d’un groupe à partir d’un problème, d’un thème, d’un concept énoncé.

DEROULEMENT :

  • L’animateur introduit le sujet par un exposé
  • Il pose une question claire et précise au groupe (par exemple : « Nous allons échanger aujourd’hui sur l’activité physique… Dites-moi tout ce à quoi l’activité physique vous fait penser, tous les mots qui vous viennent à l’esprit »)
  • Les participants sont invités à exprimer toutes les idées qui leur viennent sans s’autocensurer
  • L’animateur note l’intégralité de ce qui est dit au tableau
  • Les participants tentent avec l’aide de l’animateur d’identifier des catégories d’idées et de les classer
  • L’animateur procède à l’exploitation des idées émises et propose une synthèse finale qui doit reprendre les principales opinions émises par l’ensemble du groupe.

TAILLE DU GROUPE : 6-15 personnes 

PUBLIC : adolescents et adultes  

DUREE : Entre 20 et 60 minutes en fonction de la complexité du problème traité, le temps de production des idées restant compris entre 5 et 10 minutes

MATERIEL : papier et crayons, marqueurs, papier, tableau blanc ou tableau papier (Paperboard) 

QUELQUES CONSEILS : 

  • Il est préférable, lorsque cela est possible, d’être en co-animation : une personne qui « anime » en relançant les participants par des questions et une autre qui note tout ce qui est sur un support visible par tous
  • L’animateur ne peut contester les idées et opinions des participants. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, puisqu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises représentations
  • Aucun jugement de valeur ne doit être porté, ni par l’animateur, ni par les participants
  • Enfin, tous les participants doivent s’écouter mutuellement et être en permanence dans un esprit critique constructif

A côté du Brainstorming, on peut aussi évoquer l’existence d’une technique : le Brainwriting. Visant aussi à recueillir les représentations sur un sujet donné, à la différence du Brainstorming le recueil démarre par la production individuelle, sur une feuille de papier. C’est lors de la synthèse collective que chacun pourra prendre la parole et évoquer tout ce à quoi le mot « central » lui fait penser.