Le schéma régional de prévention Nord – Pas-de-Calais 2012-2016 | Hubsante – Promotion de la santé en Nord Pas de Calais

0

Le Schéma régional de prévention vient mettre la dernière touche au Projet régional de santé du Nord – Pas-de-Calais.
Le Schéma régional de prévention voit le jour après une réécriture complète, à la demande de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA) qui a toutefois approuvé l’élaboration rapide d’un plan régional d’éducation pour la santé, ainsi qu’un programme sur l’alimentation et l’activité physique.

Du territoire et des têtes de réseaux pour mieux agir

La priorité affichée de ce Schéma est de réduire la mortalité prématurée évitable.

Pour contribuer au Schéma régional d’organisation des soins, et améliorer l’accès aux soins, le Schéma régional de prévention choisit de cibler les populations en situation de précarité, de développer les dépistages précoces et l’orientation des personnes à risques.

Il y a l’ambition d’impliquer les professionnels de santé de premier recours.

Un lien entre la promotion et l’éducation thérapeutique du patient pourra se construire avec les médecins généralistes et les pharmaciens à l’échelle des territoires de santé.

Certaines zones de proximité feront l’objet d’efforts redoublés, du fait de leurs problèmes cumulés. Pour l’ancien bassin minier, l’arrière-pays littoral, ou encore la Thiérache et l’Avesnois, un Programme local de prévention (PLP) devrait être adopté pour agir de manière différenciée.

La logique est tout aussi transversale avec le Schéma régional d’organisation médico-sociale.

Pour les personnes âgées, les actions de prévention privilégient le maintien à domicile et l’autonomie relative dans les Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Pour les personnes handicapées, la prévention portera sur les risques de vulnérabilité, les addictions, l’éducation sexuelle et affective.

Premiers programmes d’actions annoncés

Le 26 juin dernier, la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA) était saisie de ces premiers programmes d’actions pour la prévention :

1. Information sur le programme relatif à la démographie des professionnels de santé, dont la concertation est prolongée jusque septembre.

2. Saisine sur le programme relatif aux maladies chroniques : Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

3. Saisine sur le programme interdépartemental d’accompagnement des handicaps et de la perte d’autonomie (PRIAC nouvelle version). Programmation en fonction des règles de la Conférence nationale de santé et de l’autonomie. De ses autorisations d’engagement dépend l’ampleur de cette enveloppe, ses priorités budgétaires et les effectifs.

4. Avis sur le zonage des masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes et orthophonistes. Pour ces métiers, des conventions nationales ont accepté les modalités d’incitation. Il revient alors aux Agences régionales de santé (ARS) de définir les zones.■

Pour aller plus loin :

http://www.ars.nordpasdecalais.sante.fr/

Pour citer cet article :

Paru dans Contact Santé n°234 « Risques et santé. États et débats » – Été 2012. Le Schéma régional de prévention Nord – Pas-de-Calais 2012-2016 p. 7