La sédentarité affecte autant lalimentation des jeunes en surpoids que lactivité physique

0

Comment ça marche?En composant n’importe quel numéro d’urgence (112, 113, 115, 118), le citoyen entre en contact avec l’opérateur du Centre Opérationnel Unique du service Urgence 112 qui prend en charge l’appel, active si nécessaire une téléconférence pour la traduction multilingue et commence à remplir dans le formulaire de contact.

La connexion avec le data center inter-forces du ministère de l’Intérieur permet de collecter en très peu de temps (2 secondes) les données d’identification du numéro appelant (pour les appels depuis les fixes) ou sa localisation (pour les appels depuis les mobiles).

Toutes les informations recueillies sont saisies dans un fichier électronique ; à ce stade, l’appel, accompagné de la carte, est transféré aux Forces de Sécurité Publique (112 et 113), au Centre d’Opération des Sapeurs-Pompiers (115) ou au Centre d’Assistance Médicale (118) ; c’est-à-dire qu’il est transféré à l’administration compétente par fonction et territoire.

L’ensemble du processus est terminé en un temps moyen compris entre 40 et 50 secondes et tout le trafic téléphonique est enregistré.L’action de filtrage est égale à environ 55% des appels entrants.Que garantit le service « Urgences 112 » au citoyen qui appelle ?Le service « Urgences 112 » garantit aux utilisateurs :

une réponse rapide et efficace des Forces aux appels d’urgence/sauvetage effectués par tout citoyen italien ou étranger à partir d’un téléphone fixe ou mobile ; la fonctionnalité de localisation et/ou d’identification de l’appelant aussi bien depuis la téléphonie fixe que mobile ;un service multilingue ; accès pour les personnes handicapées.

N’est-ce pas une perte de temps d’avoir deux interlocuteurs pour chaque urgence ?
Il a été démontré, à travers des mesures de terrain, que traiter d’abord avec l’opérateur du Numéro Unique d’Urgence puis avec celui de la Centrale compétente (Carabiniers, Police d’Etat, Sapeurs-Pompiers et Secours Médical) n’est pas une perte de temps pour le citoyen.

En réalité, l’appel est d’abord filtré (et vérifié le cas échéant), puis localisé automatiquement et enfin « passé » avec les données de localisation et avec la possibilité d’une gestion coordonnée et intégrée entre les différentes Forces impliquées. En gros, lorsqu’il arrive à la Centrale compétente, l’activation du sauvetage est immédiate ; tout au plus, seul un contrôle rapide de l’exactitude des données personnelles peut être requis.

Les numéros 118, 113 et 115 restent-ils en activité ?Les numéros 118, 113 et 115 restent en vigueur et donc le citoyen peut continuer à les composer. Dans tous les cas, l’appel tombera sur le service Urgence 112 et un opérateur du Centre Opérationnel Unica y répondra.

Comment le citoyen peut-il accélérer l’envoi des secours d’urgence ?Les citoyens doivent savoir qu’ils doivent indiquer clairement la raison de l’appel que lors du transfert de l’appel, il leur sera demandé de confirmer l’adresse et la municipalité de résidence. Dans tous les cas, il doit rester calme et écouter attentivement les indications des opérateurs.

Quelle est « l’histoire » du numéro unique européen 112 ?L’introduction dans tous les États membres de l’UE du 112 en tant que “numéro d’urgence unique européen” est prévue depuis 1991 par la décision 91/396 / CEE du Conseil des Communautés européennes.

Avec la publication du Nouveau Cadre Réglementaire en 2002, la Commission Européenne a réaffirmé cette obligation ; avec des recommandations et des spécifications supplémentaires, les caractéristiques attendues pour la fourniture du service de réponse aux appels d’urgence ont ensuite été mieux clarifiées – en termes de particularités techniques d’accès au service, de fonctionnement et de modalités d’information des citoyens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here